Une bonne année

Voilà.

L’année vient de se terminer. Elle a été plutôt bonne, niveau course.

Des records personnels (PR) sur 21.1 km (Banque Scotia en avril), au marathon d’Ottawa en mai et sur 100 miles (Vermont 100 en juillet).  J’ai aussi un meilleur temps «non-officiel» sur 50 miles, puisque j’ai couru la première moitié du VT100 en 8 heures 30, approx.

Quelques déceptions aussi: Bear Mountain, Ultimate XC 50K St-Donat, Virgil Crest 100. Ce dernier m’est un peu resté en travers de la gorge. Un 100 miles qui s’est terminé en 50 miles. Douleurs au périoste qui m’ont poussé à abandonner. Ai-je eu raison de le faire? Aurais-je pu continuer? Honnêtement, je m’en veux un peu d’avoir baisser les bras à mi-parcours. J’aurais dû m’accrocher encore quelques miles juste pour voir. Je me demande encore si ce n’est pas ma tête qui a lâché et non le corps… Mais bon, on ne peut pas refaire le passé, on peut seulement en tirer des leçons. En septembre prochain, I’ll be back with a vengeance. 

Xtrail Asics, Orford

Je n’ai pas écrit de billet sur le Xtrail Asics du Mont Orford. Pas par manque d’intérêt, plutôt par manque de temps. Le 21K du Xtrail est une de mes courses préférées. J’aime l’ambiance, le parcours, la camaraderie. C’est un évènement parfaitement bien organisé, familiale, qui offre de nombreux défis. Et chaque année, la température nous réserve des surprises. À la mi-octobre, il peut faire très beau tout comme il peut faire très mauvais. On ne sait jamais ce qui nous attend, ce qui participe à la beauté de la chose. C’est aussi avec cette course que je termine toujours officiellement ma saison. Après, je prends une pause dans l’entraînement, je diminue le volume.

Le Xtrail a donc été ma dernière course en 2012. Le plaisir y était  à 100% et  en bout de ligne, c’est ce qui compte, non?

Minimalisme.

Je ne suis pas partisan du minimalisme à tout prix. J’y trouve certaines qualités et si je refuse maintenant de porter des souliers trop structurés et trop lourds, je me vois encore mal courir 80 ou 160 kilomètres dans des FiveFingers ou des Minimus. (Je cours de plus en plus sur route avec les Mushas de Mizuno qui sont assez léger en soi. En trail, mes souliers de prédilection restent les Mountain Masochits de Montrail, suivi par les S-Lab et les Speedcross de Salomon.)

Par contre, là où j’ai définitivement adopté le minimalisme en ultra, c’est au niveau des accessoires. Less is more. À moins d’y être contraint – ou en entraînement -, on ne me verra plus beaucoup courir avec un Camelback. Encore moins avec une ceinture d’hydratation. Il peut sembler difficile pour certains de s’adapter à la bouteille qu’on tient à la main, mais honnêtement, on oublie vite. C’est selon moi, la méthode la plus rapide, la plus efficace pour s’hydrater et se réapprovisionner lors qu’une course.

Pour ce qui est des gels, barre d’énergies, que l’on porte avec soi… J’ai réalisé que j’en traînais toujours trop. Beaucoup trop. Je suis d’avis qu’une bonne gestion de l’alimentation aux stations d’aide est la meilleure façon d’éviter d’emporter «tout le dépanneur». Un ou deux gels de secours, dépendent de la distance à parcourir, sont suffisants. Ou un petit sachet de fruits séchés. Ou encore un peu de bretzels. Ce qui fait l’affaire. Mais juste le strict nécessaire. Il faut simplement bien se connaître, bien connaître aussi ce que nous offriront les stations de ravitaillement (règle générale, ça ressemble beaucoup à des buffets all you can eat version ultramarathon: oranges, bananes, melons d’eau, cornichons, M&M, jujubes, bretzels, chips, sandwichs au beurre d’arachides et confiture et plus encore… ). Bien gérer aussi les drop bags que l’on sème à certaines stations quand on court sans soutient extérieur. Pour moi, aux endroits stratégiques, laits de soya au chocolat, biscottes salées, barres de protéines font le travail avec quelques morceaux de fruits frais qui nous sont offerts.

Ma version très personnelle du minimalisme: Des vêtements confortables, de bons souliers. Ma montre GPS. Une bouteille. Un GU au beurre d’arachide. Plein de kilomètres devant. Beaucoup d’entêtement.

C’est le plan pour 2013.

Kilométrage 2012.

Mon plus gros mois: 405.43 km, juin.

Mon plus petit: 150.93, août (trois semaines en Italie).

Je croyais bien atteindre les 4000 kilomètres et plus en 2012. Je suis arrivé un peu court. Résultat: 3582.48 kilomètres.

En fait, je m’en fous un peu. Peu importe le nombre de kilomètres couru, que ce soit 100 ou 5000, ce qui compte vraiment, ce qui a une réelle importance, c’est de se lever et d’y aller. De courir.

C’est là où réside la magie.

Musique(s).

Je l’ai déjà dit, je ne cours pas souvent avec de la musique. Je préfère souvent ma propre musique intérieure, celle de mon coeur, de mes pas, de mes pensées. Cette automne par contre, j’ai fait exception à plusieurs reprises et j’ai couru en écoutant Mumford & SonsThe Airborne Toxic Event et aussi, beaucoup, la trame sonore du film Into The Wild.

Voici la chanson qui m’a le plus inspirée cette année. Guaranteed, Eddie Vedder.

Et quelques images…

Petite méditation:

Quand tu marches, marche.
Assis, sois assis.
Surtout n’hésite pas.
– Yun-Men

IMG_3145

(Mont St-Hilaire, 5 janvier 2013.)

 

12 thoughts on “Une bonne année

  1. ledernierkilometre 9 janvier 2013 / 20 h 45 min

    Super le montage ! 🙂 Mais c’est surtout la section sur le minimalisme qui est précieuse pour moi qui ai une forte tendance vers le « dépanneur », comme tu dis si bien. Merci de partager avec nous ton expérience.
    Mais là, tu as fait les premiers 50 milles du VT100 en 8h30 !?! Et tu dis que je suis rapide, moi qui ai pris plus de temps pour faire le VT50 par une température 15-20 degrés plus fraiche ? Chapeau bien bas, mon ami !
    Question en terminant: on te voit parfois en photo au mont St-Bruno ou au mont St-Hilaire durant l’hiver. Est-ce que ces endroits sont accessibles aux coureurs ou tu y vas en ski/raquettes ?
    Je te souhaite une saison 2013 encore meilleure que 2012 ! On risque fort de se croiser à St-Donat… ou peut-être à St-Bruno avant… 🙂

    • patgodin 10 janvier 2013 / 15 h 06 min

      À St-Bruno, il y a une boucle de 6-7km que l’on peut faire en courant + la partie réservée aux raquettes (généralement très bien tapée). À St-Hilaire, la montagne est ouverte à tous. À moins qu’il y ait eu beaucoup de neige, les raquettes ne sont pas indispensables, mais c’est bon de les garder dans l’auto…

      Bonne saison à toi! On va sûrement se croiser!

  2. Pierre Lequient 8 janvier 2013 / 22 h 17 min

    Bonne année Pat, un super bilan 2012 pour toi (et pour moi aussi) et une année 2013 prometteuse devant nous… où j’aurai l’occasion de te côtoyer de nouveau! Bear Mountain, VT100 et peut-être d’autres.

    • patgodin 9 janvier 2013 / 11 h 13 min

      Au plaisir de recourir avec toi! Au Vermont, oui. Pas Bear Mountain, je fais une autre course à la mi-mai. Vas-tu être au Ultimate à St-Donat?

      • Pierre Lequient 10 janvier 2013 / 20 h 26 min

        Oui nous nous reverrons au Ultimate à St-Donat! Virgil Crest me tente aussi, je dois dire…

      • patgodin 10 janvier 2013 / 21 h 15 min

        Laisse-toi tenter par le Virgil… 😉

  3. trainingforboston 8 janvier 2013 / 18 h 58 min

    Wow, quel beau volume de km en une année. C’est 3 fois moi. Bonne année 2013 et de jolis défis qui t’attendent de nouveau.

    • patgodin 8 janvier 2013 / 21 h 01 min

      Bonne prochaine saison de course à toi! Vas-tu courir Ottawa?

  4. Vincent Ostiguy 8 janvier 2013 / 18 h 56 min

    Inspirant! Mon défi cette année, UTHC 65 km mon premier ultra-trail. Tes histoires sont une sorce de motivation. J’espère avoir la chance de te croiser dans les sentiers en 2013. Bon défis pour 2013 et…tu l’auras ta revanche!

    • patgodin 8 janvier 2013 / 21 h 02 min

      Merci!
      On va sûrement se croiser. Si tu fais l’Ultimate XC à St-Donat, j’y serai.

    • trainingforboston 10 janvier 2013 / 13 h 26 min

      C’est dans ma planification pour 2013. Et je pense faire le Winterman et celui des couleurs aussi. Peut-être Montréal car j’ai une revanche à prendre avec ce marathon.

  5. Céline Piché (@celpic73) 8 janvier 2013 / 16 h 42 min

    Ton bilan est très inspirant pour moi, qui compte bien essayer au moins une fois la trail cette année (probablement au Lac Brome). Et très beau montage vidéo. Je cours rarement avec de la musique «slow», mais tu me donnes envie d’élargir mes horizons! 🙂

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s