Le Cheval Blanc

Quand nous mourrons, devenons-nous ce que nous avons aimé le plus au monde ou alors sommes-nous vraiment  poussière qui retournons à la poussière…?

Je pose la question. Je n’attends pas de réponse. Ce n’est pas triste. C’est une question comme ça, qui tournera toujours en rond…

Micah True alias Caballo Blanco, le personnage central du livre Born to Run de Christopher McDougall, est mort la semaine dernière en faisant ce qu’il aimait probablement le plus au monde. Il a quitté son hôtel au Nouveau-Mexique pour aller courir. Un 20 kilomètres de routine. Il n’est jamais revenu. Il est mort comme ça. En courant. Libre.

Certains de ceux qui l’ont connu disent qu’il sera maintenant dans chaque petit coin de sentier, dans chaque arbre, chaque pierre, chaque cactus, chaque forêt, chaque montagne, dans chaque désert qu’ils parcourront.

Peut-être ne seront-ils plus jamais seuls puisqu’ils seront désormais et pour toujours porté par le Cheval Blanc…

L’on voudrait qu’il en soit ainsi de ceux que l’on aime et qui nous quittent. Que bien au chaud, tapis dans la mémoire dans notre coeur, ils nous transportent contre vents et marées, nous protègent contre les heurts de notre vie, nous donnent le courage et la force d’avancer.

Et aussi, de devenir de meilleurs hommes, de meilleures femmes.

Je n’ai pas connu Caballo Blanco. Je l’ai seulement côtoyé à la lecture du livre de McDougall. Comme plusieurs, il m’a fasciné, inspiré. Juste ce qu’il faut.

Juste ce qu’il faut pour penser à lui. Maintenant. Ce soir. Et demain.

Demain, j’irai courir. Longtemps. Avec des amis. Et un peu, je sais que je courrai avec lui. Micah True que je n’ai pas connu. Le Cheval Blanc. Juste un peu.

Demain, j’aurai 44 ans.

La vie dure le temps d’un flash. D’une nano-seconde.

C’est en ce moment que ça se passe.

Demain, je courrai pour moi. Mais aussi un peu pour ceux qui ne le peuvent pas. Qui ne le peuvent plus…

Repose en paix, Caballo Blanco…

Repose en paix et cours toujours!

***

(Mars: 285.92 km)

2 thoughts on “Le Cheval Blanc

  1. Emmanuelle 5 avril 2012 / 16 h 07 min

    Franchement, un très beau texte. L’essence même me touche à bien des égards. Et le Caballo blanco, lui a touché mon imaginaire de coureuse aventurière, l’a inspiré, comme d’autres passionnés, quelqu’ils soient, m’ont aussi marquée à jamais. Quand on a gouté au fruit addictif de l’ultra, ou de toute autre activité qui nous pousse dans nos retranchements, nous rendent vulnérables tout en nous rendant plus forts, on en vient à concevoir le temps, et la vie en général sous une autre lumière. Je crois que cela nous ramène à notre condition d’humain la plus simple, sans pouvoir vraiment se cacher…
    Il y a de cela 20 ans maintenant (Le temps passe et il y met le temps…) alors étudiante en médecine d’à peine 20 ans convaincue encore que le temps était infini et qu’on pouvait le gaspiller un peu, je m’étais fait un très bon ami, Pascal, un alpiniste passionné, un jusqu’au boutiste, un rêveur, un coureur aussi. Il est parti escalader un sommet je ne sais plus ou, en Bolivie je crois, et n’est jamais revenu. On n’a pas retrouvé son corps, pas plus que celui des 3 autres qui l’accompagnaient…Bien que Cartésienne à certains égards (profession oblige), je suis convaincue qu’il est redevenu ce qu’il aimait: Libre, poussière et glace, vent et soleil… Panthéisme ou du Lavoisier pur (Tout se transforme rien ne se crée), je ne saurais dire mais je pense- ou j’espère – que la réponse est un peu tout cela, c’est à dire que l’on devient poussière ET ce que l’on aime le plus, après tout, la poussière est libre de voler où elle veut…Un peu simpliste peut-être comme vison?
    Reste que je crois que ce qui importe, c’est d’habiter le temps que l’on a, d’en profiter (Et de le partager aussi). Je ne sais plus quel écrivain (Twain?) disait qu’il vaut mieux regretter ce que l’on a fait plutôt que ce que l’on a pas fait!
    Bon anniversaire en courant!

    • patgodin 6 avril 2012 / 10 h 31 min

      Merci Emmanuelle pour les souhaits d’anniversaire.
      Et aussi pour ton commentaires! Très touchant.
      Au plaisir!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s